Pfiou ! la rentrée a été difficile ! mouvementée !

Le temps n'était pas à la couture (je parle un peu au nom de nous toutes, là, je crois).

Il paraît même qu'on aurait laissé le troisième anniversaire du blog (merci à la gentille blogueuse qui nous l'a souhaité dans le billet précédent !!! pas le temps de prévoir de "surprise" pour l'occasion, une autre année, tant pis).

Bref, je sens enfin l'énergie revenir (l'envie et les idées ne m'avaient pas quittée, heureusement), et j'ai un énorme stock de tissu à utiliser (et une mise à jour de mon classeur à faire, il y en a pour des heures !). Même que je fais la promesse solennelle de ne rien acheter tant que tout ne rentre pas dans mes bacs de rangement, donc peut être pendant quelques années (sauf si je trouve du tissu pour un costume que mon Grand Loulou me demande). ça fera l'objet d'un prochain billet, ces histoires de tissu, d'ailleurs.

Comme du coup je me sentais un peu... intimidée, j'ai commencé par du très facile, très rapide, histoire de remettre le pied à l'étrier en douceur. Et j'ai fait ça:

DSC03795

 

Pour Petite Lou. En lin parme, chute de la robe de la coquillette et dentelle de Tatie. J'ai suivi les explications d'un livre de couture japonaise traduit (celui sur la rentrée référencé 344-fr chez les JCA) mais on le retrouve un peu partout.

et en situation:

DSC03794bis

 

Sur un Grand Loulou serviable mais ni coiffé ni décidé (il faut le comprendre).

Oui, bon, je sais, mais c'est pour la reprise, comme je l'ai expliqué. J'attaque du plus intéressant tout bientôt, c'est promis ! (des culottes)